Comme 53 % des salariés vous faites des cauchemars à cause de votre travail, vous aimeriez changer de vie, mais l’entrepreneuriat vous parait inenvisageable. Il y a beaucoup d’engagements qu’on ne peut éliminer du jour au lendemain : des obligations professionnelles, familiales, etc. Mais il est toujours possible de faire des petits pas pour changer progressivement, sans avoir à revisionner Comment tuer son Boss ?, s’inventer une vie sur les aires d’autoroute, jouer aux chefs de chantier ou partir avec le fourgon blindé un soir de déprime.

Arrivé à un certain stade de réflexion personnelle, l’entrepreneuriat s’impose comme une évidence. Mais de multiples chemins peuvent mener à la décision de créer effectivement une entreprise. Je vous propose quelques moyens d’encourager un intérêt grandissant pour l’entrepreneuriat, selon votre goût de l’introspection ou votre préférence pour l’action.

Changer de vie : devenir entrepreneur

Changer de vie  devenir entrepreneur (5)

1) Si vous aimez l’introspection

Rédiger une mission d’entreprise

Traditionnellement, la mission d’entreprise permet de décrire les grandes lignes de l’orientation future de la société, en termes d’objectifs et de valeurs. Si vous vous souvenez, au début du film Jerry Maguire, Tom Cruise se réveille en pleine nuit angoissé par les multiples compromis qu’il a dû faire avec ses valeurs au fil de sa carrière comme agent sportif. Il se met devant l’ordinateur et écrit un manifeste d’une trentaine de pages intitulé : « Ce que nous pensons sans le dire : le futur de notre business ».

Dans ce texte, l’agent sportif explique qu’il déteste ce qu’il est devenu et affirme qu’il existe une autre manière d’exercer son métier en mettant la relation humaine entre le joueur et son agent au centre de tout. Tout le monde applaudit le manifeste, mais Jerry Maguire se fait licencier le lendemain à cause de ce qu’il a osé dire. Ce manifeste devient une justification pour créer sa propre structure et permet à Jerry Maguire de convaincre une des secrétaires de le rejoindre dans l’aventure.

Attention toutefois à ne pas uniquement partir de tout ce qui vous déplaît dans votre vie professionnelle actuelle, mais de bien faire en sorte de trouver au fond de vous-même les valeurs et les motivations qui une fois couchées sur le papier vous donneront envie à vous et votre future équipe de vous lever chaque matin.

On voit souvent des gens animés par un profond ressentiment vis-à-vis de leur ancien employeur ou toute autre relation. Il est bon de vouloir transformer ces déceptions en désir de revanche si cela vous aide à franchir le cap de l’entrepreneuriat, mais il faut aussi voir plus loin si vous voulez durer.

Il n’est du reste jamais trop tard pour écrire une mission d’entreprise. Certaines start-ups le font quand les fondateurs réalisent qu’à force de recruter la culture d’entreprise initiale s’est diluée.

Faire sa propre notice nécrologique

Changer de vie  devenir entrepreneur (8)

Une professeure de philosophie encourageait ses élèves à lire toutes les notices nécrologiques dans la presse. Le Monde en propose de bonne facture. Un journal a récemment publié un article en hommage à Walter White, héros de Breaking Bad.

Si vous avez du mal à vous abstraire de vos angoisses, une bonne manière de se libérer de toute contrainte est de décrire ce que vous aimeriez laisser de vous. La chose peut sembler sinistre, assez effrayante même au premier abord, mais elle permet de faire la part des choses entre l’essentiel et l’inessentiel. Quelques lignes suffisent pour résumer l’existence que vous aimeriez avoir eu l’occasion de mener à bien. Cela vous donnera également un but pour surmonter les difficultés et les doutes.

Définir des objectifs personnels à six mois, un an, cinq ans et dix ans

Changer de vie  devenir entrepreneur (7)

Pour aller progressivement vers l’entrepreneuriat ou mener à bien tout autre projet qui vous tient à cœur, rien de tel que les objectifs semestriels. Les sportifs ont une étonnante capacité à programmer leurs efforts en fonction d’objectifs réguliers : Roland-Garros pour Nadal, la coupe du monde pour un joueur de foot, les mondiaux ou les jeux olympiques pour un judoka, etc. Tous les six mois, vous définissez des priorités sur les différents aspects de votre vie. Vous décrivez aussi le plus exactement possible comment vous vous voyez dans six mois, un an, cinq ans et dix ans.

Pour définir vos objectifs, vous pouvez prendre différents thèmes : vie professionnelle, amis et famille, voyages, santé, apprentissage, rentrées financières, épargne, dons, écriture, etc.

Investir sur soi est une priorité quand on se destine à l’entrepreneuriat. Comme le dit très bien Reid Hoffman, si vous voulez passer le restant de vos jours à entreprendre, passer six mois à apprendre le code est peu de choses. L’essentiel est d’investir dans des compétences qui procurent un avantage compétitif dans la durée. Apprendre une langue étrangère rare ou se former au design est différenciant sur le long terme.

Outre les compétences, listez vos rêves les plus fous avec des objectifs quantifiables : passer plus de temps avec mes proches, écrire un livre, voir 5 nouveaux pays, lire 10 livres sur l’entrepreneuriat, etc.

Une fois que vous avez un objectif, prenez immédiatement une première action pour le réaliser. Le fait que l’objectif soit à un horizon de six mois est apaisant, car cela n’apparaît pas comme une contrainte immédiate, mais davantage comme un défi. Pour apprendre une nouvelle langue, il faut par exemple s’imposer plusieurs séances par semaine. Pour lire beaucoup en six mois ou écrire un livre, il faut trouver un créneau chaque jour, etc. L’essentiel est de commencer et de mesurer vos progrès au bout de six mois.

En général, on se surprend à avoir dépassé la plupart des objectifs fixés. Avec quelques années de recul, on est assez heureux de constater que la trajectoire dessinée pour soi-même dans le futur s’avère relativement juste.

2) Si vous préférez l’action

Choisir les cinq personnes que vous fréquentez le plus

Changer de vie  devenir entrepreneur (2)

Quand on n’a aucun entrepreneur dans son entourage, cela prend souvent plus de temps de se lancer. On a coutume de dire que les personnes que l’on fréquente le plus ont tendance à déteindre sur soi. Entourez-vous de personnes que vous admirez pour les multiples projets qu’ils entreprennent ou leur manière de toujours être optimiste.

Essayez de tenir à bonne distance les gens négatifs, frustrés, qui passent leur temps à se comparer à d’autres ou pire, qui vous rabaissent ou vous jugent. Sur ce point, méfiez-vous de votre entourage, car ce sera le premier à se faire du souci pour vous au moment où vous vous déciderez pour l’entrepreneuriat. Il ne faut pas avoir peur de mettre fin à des relations professionnelles ou à des amitiés de longue durée. C’est aussi en changeant complètement de contexte que l’on est le plus à même de prendre des risques.

Voyager, seul ou avec des cofondateurs potentiels

Changer de vie  devenir entrepreneur (4)

Voyager est un excellent moyen d’affronter sa peur de l’inconnue et de prendre confiance en soi. J’ai rencontré beaucoup d’anciens voyageurs qui ont choisi l’entrepreneuriat.

Faire un stage en startup

Changer de vie  devenir entrepreneur (6)

L’étudiant réalise souvent la dureté du travail en startup : l’absence de moyens lui parait un frein à sa créativité. En retour, il est le plus souvent assuré de faire des choses intéressantes, d’acquérir des compétences pour ses propres projets futurs et de côtoyer des entrepreneurs. Au pire, il aura au terme de son stage un anti-modèle de tout ce qu’il ne veut pas reproduire dans sa propre création d’entreprise.

Avoir des projets parallèles

Changer de vie  devenir entrepreneur (3)

Le meilleur moyen d’être entrepreneur sans le savoir est de multiplier les projets parallèles, à coté de votre travail ou de vos études. Certains s’amusent à faire des business plans et à les discuter avec des collègues comme a pu le faire en son temps Jeff Bezos quand il était dans la finance à Wall Street.

Privilégier l’apprentissage par la pratique

Changer de vie  devenir entrepreneur (1)

Cultiver ses jardins secrets est extrêmement précieux, surtout si cela vous donne l’occasion de croiser d’autres passionnés. Vous aimeriez devenir photographe ? Faites des photos. Vous adorez le design ? Faites des projets. Il en restera toujours quelque chose, même si vous abandonnez en court de route.

Se lancer dans l’entrepreneuriat social

Changer de vie  devenir entrepreneur (11)

L’entrepreneuriat social est une excellente école. D’une part parce que vous êtes en contact avec des gens complètement investis par leur mission et qui y croient. C’est cet état d’esprit qu’il vous faudra avoir dans vos propres projets. Ensuite parce que vous rencontrerez énormément d’acteurs passionnants, au carrefour de nombreuses initiatives et donc d’opportunités pour donner vie à vos idées.

Avoir des engagements associatifs

Changer de vie  devenir entrepreneur (10)

Les associations permettent d’apprendre une certaine débrouille tout en mettant en relation avec des profils professionnels qui ne font parfois pas partie de son cercle initial de connaissances. On mésestime souvent le rôle des rencontres au travers des engagements associatifs. Le hasard fait souvent bien les choses quand on commence à chercher des compétences pour son propre projet entrepreneurial dans son réseau associatif, que ce soit un designer, un avocat, un commercial ou un développeur.

Créer un blog

J’ai souvent abordé ce point. Créer un blog est l’exemple même du petit pas pour vous qui engage des formidables conséquences à long terme pour changer votre marque personnelle et vous aider à devenir plus rapidement ce que vous voulez être.