10 outils pour méditer au travail

Il est désormais rare de voir un événement pour les startups sans un atelier ou une table ronde pour apprendre à méditer au travail. À dire vrai, le phénomène dépasse largement la sphère de la méditation en entreprise et le cercle des managers, entrepreneurs et dirigeants. Yoanna Sultan-R’bibo et Manon Rescan expliquent bien comment la méditation a conquis des millions de Français.

10 outils pour méditer au travail

Pour autant, à l’heure où le burn-out est entré dans le langage courant, on sent bien que la méditation est investie d’une mission paradoxale dans les bureaux. Elle sert à prévenir l’épuisement professionnel et à réduire le stress induit par les pratiques managériales actuelles.

À mon sens, il vaudrait mieux travailler sur les causes du stress plutôt que de chercher à en limiter les effets. Si votre attention est sans cesse captée par les nouveaux courriels qui arrivent et qu’il vous faut impérativement répondre très vite, il est normal de finir lessivé le soir. Idem si votre travail quotidien est rempli d’interminables listes de tâches, sans perspective d’en venir à bout un jour.

Mathieu Detchessahar a justement souligné cette limite derrière la vogue de la « mindfulness » pour augmenter sa capacité de concentration au boulot. Au départ, c’est Jon Kabat-Zinn qui a popularisé cette forme simplifiée de méditation. On peut traduire en français cette méthode par « pleine conscience » ou « pleine présence » comme le dit joliment Fabrice Midal dans Foutez-vous la paix ! Et commencez à vivre. Voici schématiquement à quoi ressemble le processus :

Le documentaire Plus de temps, moins de stress permet de voir comment repenser son quotidien par une série de petits gestes et la mise en place de nouvelles habitudes. J’ai aujourd’hui la chance d’avoir ma propre entreprise, de vivre dans un lieu calme et de ne pas avoir à prendre les transports en commun. Mais j’ai aussi fait en sorte de désactiver les notifications sur mon téléphone et de me désinscrire de toutes les newsletters que je n’avais pas le temps de lire. Bref, j’ai peu à peu organisé mes conditions de travail pour pouvoir avancer sereinement. C’est donc également en réfléchissant à ce que vous désirez comme vie à court et moyen terme que vous pourrez pleinement profiter des bienfaits de la méditation au travail. N’utilisez pas la méditation comme un simple cachet d’aspirine, mais comme un moyen de mieux vous connaître.

Du reste, pour ceux qui voudraient s’échapper du monde de l’entreprise traditionnelle, vous pouvez suivre l’exemple de ces « premiers de la classe » surdiplômés, en quête de sens dans leur vie professionnelle, décrits par Jean-Laurent Cassely.

Nos guides sur l’écriture d’un business plan, la création d’un site WordPress ou la recherche d’un modèle économique peuvent aussi être de précieux aiguillons.

Les livres pour apprendre à méditer en entreprise

L’art de la méditation de Matthieu Ricard

Matthieu Ricard transmet des exercices simples de méditation issus de sa pratique du bouddhisme tibétain. Les métaphores tirées de l’observation de la nature peuvent parfois agacer, mais l’effort de vulgarisation est un atout indéniable pour une première initiation.

Un extrait : « La méditation est un processus de formation et de transformation. Pour avoir un sens, elle doit se refléter dans chaque aspect de notre manière d’être, chacune de nos actions et de nos attitudes. Sinon, ce n’est qu’une perte de temps. Nous devons donc persévérer avec sincérité, vigilance et détermination, et vérifier qu’au fil du temps de réels changements se produisent en nous. »

 

Je médite, jour après jour : petit manuel pour vivre en pleine conscience de Christophe André

Les différents livres de Christophe André s’inscrivent dans le courant de la « psychologie positive ». Son ouvrage sur la méditation est facile d’accès. Chaque leçon commence par le commentaire d’une œuvre d’art. Le ton est volontiers lyrique, les citations choisies sont de qualité. Notez que Psychologies Magazine a aussi décliné le livre dans une application mobile : Méditations avec Christophe André.

Un extrait : « Les pratiques brèves (quelques minutes) sont destinées à être mises en place plusieurs fois dans la journée. Soit à titre de « simples » prises de conscience lors de moments déterminés : comme lorsque la cloche sonne, toutes les heures, dans certains monastères bouddhistes ; ou entre deux rendez-vous pour un médecin ; ou lors des changements de tâche pour une personne travaillant à son bureau ; lors d’une attente, etc. Soit aux moments de détresse et de souffrance : au lieu de les ignorer ou de laisser s’enclencher nos cycles habituels de rumination, on s’efforce d’en prendre conscience et on les héberge avec l’esprit le plus largement ouvert possible sur l’expérience de l’instant présent. C’est ce qu’on appelle, par exemple, un espace de respiration : lorsqu’on se sent en difficulté, chaque fois que cela sera possible, on s’arrête, et on permet à ce qui se passe de désagréable en nous d’être là, tout en se rendant présent à ses mouvements respiratoires pendant trois minutes. Puis on reprend le cours de ses activités, en bénéficiant de l’esprit de pleine conscience que nous aurons activé durant ces quelques minutes. »

 

Trois amis en quête de sagesse de Christophe André, Alexandre Jollien et Matthieu Ricard

Respectivement psychiatre, philosophe et moine tibétain, ces trois auteurs mêlent leurs points de vue pour une conversation assez plaisante sur la recherche de l’épanouissement personnel, au travers de la méditation notamment.

Un extrait : « Souvent, en thérapie, nous conseillons de se poser trois questions pour savoir si l’on est en train de réfléchir ou de ruminer : depuis que vous songez à tout cela, 1) Est-ce que cela vous a aidé à trouver une solution intéressante ou applicable ? 2) Même si vous n’avez pas trouvé de solution, est-ce qu’au moins vous y voyez un peu plus clair ? 3) Vous n’avez pas trouvé de solution et n’y voyez pas plus clair, mais cela vous a-t-il soulagé ? Si vous répondez « non » aux trois questions, c’est que vous êtes en train de ruminer. Dans ce cas, la meilleure solution pour se détacher de la rumination est d’aller faire un footing, de rendre service à autrui, de parler à un ami, pas pour co-ruminer, mais pour évoquer d’autres choses. »

 

Connectez-vous à vous-même de Chade-Meng Tan

Chade-Meng Tan a lancé le programme Search Inside Yourself Leadership Institute pour enseigner la méditation au sein de Google et plus largement dans le monde des entreprises. Mélange de bouddhisme et de théorie sur l’intelligence émotionnelle, son livre donne des conseils utiles pour gérer les problèmes relationnels au travail.

Un extrait : « Quand on a pris le pli de percevoir instinctivement le bien en chacun et chacune, on a spontanément envie de les comprendre et on sait se mettre à leur place. Même dans les situations difficiles, on ne se contente pas de filer en concluant que l’autre est un sale type ; on a envie de le comprendre parce qu’on sait qu’il recèle au moins une parcelle de bien en lui. À force de penser ainsi, vous inspirerez confiance aux autres : vous les comprenez, vous avez un vrai souci d’eux. »

 

Miracle Morning de Hal Elrod

Ce livre propose une démarche pour inscrire la méditation dans une stratégie à plus long terme de réflexion sur soi. L’idée principale est de commencer sa journée avec des activités permettant de se sentir mieux. À défaut de quitter votre job sur un coup de tête, cette stratégie matinale peut vous aider à avancer vos projets personnels pas à pas.

Un extrait : « J’ai choisi six activités qui peuvent avoir un impact immédiat sur ma vie : méditer, écrire ce que je veux devenir ainsi que prendre le temps de le visualiser, tenir un journal de mes émotions, lire et faire de l’exercice. J’ai attribué dix minutes à chaque activité pour y consacrer une heure en tout, chaque matin, à mon réveil. »

 

Les applications mobiles pour méditer au travail

Mindful Attitude

Une application spécialement pensée pour méditer au travail. Une dizaine de modules pour apprendre la méditation sont proposés. Une quarantaine de situations professionnelles sont envisagées avec des exercices pour les appréhender au mieux. Petit BamBou fournit plus ou moins le même service, mais il faut assez vite basculer en premium.

Relax Melodies

Avec cette application, il est possible de créer sa propre ambiance sonore pour se détendre. Vous pouvez mélanger le bruit des vagues avec le chant des oiseaux, le son de la pluie avec celui de la circulation urbaine, etc. C’est un bon moyen de se ressourcer entre deux missions stressantes.

Smylife

Une application d’une simplicité redoutable qui vous permet de noter les éléments positifs et négatifs de votre journée. C’est une manière de ne pas se laisser plomber quand les mauvaises nouvelles s’accumulent au bureau. Comme en général on déteste laisser la colonne du positif vide, on finit toujours par trouver de quoi se réjouir.

Any.do

On pourrait être surpris de voir une application de listes de tâches dans cette sélection. Pourtant, en se limitant par exemple à une chose principale, trois choses secondaires et cinq tâches subalternes à faire dans la journée, il est possible de reprendre le contrôle. Surtout, écrire les choses à faire permet de libérer sa pensée, ce qui est primordial quand on cherche à se consacrer sereinement à son travail.

Evernote

Une autre application parfaite pour se libérer de toutes les idées bonnes ou mauvaises qui nous turlupinent. Écrire permet de mettre à distance les choses, de les relativiser aussi. Pour les pensées inutiles et nocives, Christophe André recommande même de créer un dossier spécial pour ne pas ruminer indéfiniment.

Si, à force de méditer, vous réalisez que vous voulez devenir entrepreneur, nos guides sur l’écriture d’un business plan, la création d’un site WordPress ou la recherche d’un modèle économique peuvent être de précieux aiguillons.